Comité éditorial

Les membres du comité éditorial suivants sont des experts en ESS et des universitaires du monde entier qui définiront la structure de l’encyclopédie et discuteront, sélectionneront et finaliseront les entrées qui y seront présentées.

 

Barbara Sak

Barbara Sak est économiste et Managing Director du CIRIEC (Centre international d’information et de recherche sur l’économie publique, sociale et coopérative).  Elle travaille au CIRIEC depuis près de 30 ans.  Elle a contribué et codirigé plusieurs recherches et projets interdisciplinaires nationaux et internationaux (regroupant jusqu’à 25-30 chercheurs) dans le domaine des services d’intérêt général et collectif, qu’ils soient de nature économique ou non économique, et dans celui des entreprises publiques.  Son principal domaine d’expertise porte sur les enjeux de politiques publiques relatifs à la réglementation, à la fourniture et aux modes d’organisation, au financement et à l’évaluation de ces services, notamment en ce qui concerne les différents types de prestataires, y compris ceux issus du secteur public et de l’économie sociale (coopératives, mutuelles, fondations, organisations à but non lucratif).  Plus récemment, elle s’est penchée sur les approches transdisciplinaires de la mesure de l’impact et de la progression vers les objectifs de développement durable, par exemple par le biais de marchés publics socialement responsables.  Elle s’intéresse également au cadre juridique de la Communauté européenne concernant les services d’intérêt général et le financement des missions/obligations de service public.  De plus, elle a une bonne connaissance des enjeux politiques et entretient de nombreux contacts avec les principaux acteurs intéressés par ces questions.

 

Caroline Hossein

Caroline Shenaz Hossein est professeure agrégée de Business & Society au département des sciences sociales de l’université de York à Toronto, au Canada. Elle est la fondatrice du Collectif des diverses économies de solidarité (DiSE). Elle est l’auteur de Politicized Microfinance : Money, power and violence in the Black Americas (University of Toronto Press, 2016) – lauréate du prix du livre Suraj Mal et Shyama Devi Argawal 2019 de l’Association internationale de l’économie féministe et co-lauréate du prix du livre distingué Du Bois 2018. Elle est l’éditrice de The Black Social Economy : Exploring community-based diverse markets (Palgrave Macmillan, 2018) et co-auteur de Business & Society : A Critical Introduction (Zed, 2017).

Elle travaille actuellement sur son quatrième projet de livre, les groupes d’entraide des femmes noires dans les pays du Sud et l’Ouest ainsi qu’un documentaire sur les coopératives monétaires des femmes noires canadiennes. Elle est titulaire d’un doctorat en sciences politiques (Université de Toronto), d’un MPA (Université Cornell), d’un LL.B (Université de Kent à Canterbury) et d’une licence (Université Saint Mary’s, Halifax). Mme Hossein est titulaire de la subvention de développement Insight 2017-20 du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) pour un projet intitulé ” Les origines africaines dans l’économie sociale ” et de la bourse de début de carrière 2018 du gouvernement de l’Ontario, qui porte sur l’innovation sociale au sein de la diaspora africaine et des petites entreprises racialisées. Elle a bénéficié de bourses de visite de l’IDS-Université du Guyana, de l’Inter-Université d’Haïti, de l’Université des Antilles/Mona, Jamaïque, de l’Université Bahir Dar, Éthiopie et de l’Université de Jadavapur à Kolkata, Inde. Pendant une décennie, le Dr Hossein a travaillé dans des organisations mondiales à but non lucratif, notamment en gérant une banque communautaire au Niger, en Afrique de l’Ouest. Pour plus d’informations, consultez le site www.Caroline-Shenaz-Hossein.com.

 

Cecilia Navarra

Cecilia Navarra est titulaire d’un doctorat en économie de l’Université de Turin (Italie) et est actuellement analyste politique au Service de recherche du Parlement européen à Bruxelles. Elle a été chargée de recherche à l’Institut européen de recherche sur les entreprises coopératives et sociales (Euricse, Trente, Italie) et a également collaboré avec l’Institut au cours des années suivantes, notamment sur des sujets liés aux coopératives agricoles en Afrique. Son travail se situe au carrefour de l’économie sociale et de l’économie du développement, elle a travaillé sur les coopératives agraires, les coopératives de travail et sur le secteur à but non lucratif. Elle a également effectué des recherches sur la migration et les inégalités entre les sexes. Elle a été post-doc au Centre de recherche en économie du développement de l’Université de Namur (Belgique) et chercheuse au Nordic Africa Institute à Uppsala (Suède). Elle a été chercheuse invitée à DIAL (Institut de recherche pour le développement, France) et à UNU-WIDER (Finlande). Elle a également travaillé comme consultante pour l’ONUDI, des agences de développement et des ONG, en particulier sur l’emploi, l’économie sociale et les inégalités entre les sexes dans le Sud.

 

Denison Jayasooria

Denison Jayasooria est actuellement le chef du secrétariat du groupe parlementaire multipartite de Malaisie sur les objectifs de développement durable (APPGM-SDG), nommé par le Parlement malaisien le 17 octobre 2019. Il est également le coprésident de l’Alliance ODD des OSC de Malaisie. Il est membre du comité directeur national ODD établi par l’unité de planification économique du département du Premier ministre de Malaisie depuis 2016. Il est également président du Conseil asiatique de l’économie solidaire et membre du conseil d’administration du Réseau intercontinental pour la promotion de l’économie sociale et solidaire (RIPESS). Il a été nommé membre du Conseil national des sciences depuis février 2020 par le Premier ministre de Malaisie. Il a été nommé par le ministre malaisien des affaires étrangères comme membre du Conseil consultatif malaisien sur la politique étrangère depuis octobre 2018. Il est administrateur de la Fondation pour les études communautaires et le développement (YKPM) et membre de l’Institut de l’harmonie internationale et du développement durable. Il est également chercheur associé à la KITA-UKM.

 

Fernanda Wanderley

Fernanda Wanderley est titulaire d’un doctorat en sociologie de l’Université de Columbia et est directrice de l’Institut de recherche sociale et économique de l’Université catholique (IISEC-UCB), à La Paz, en Bolivie. Elle a été professeure à l’Université de San Andres (CIDES-UMSA), au Centre d’études sur le développement et professeure invitée à l’Université de Göteborg et à l’Université de Padoue. Elle a beaucoup écrit sur le développement et les politiques publiques en Bolivie et en Amérique latine, le travail de soins, le marché du travail, l’économie féministe et l’économie sociale et solidaire, et les droits des femmes et des enfants. Elle a écrit des livres et des articles sur ces sujets. Pour de plus amples informations, veuillez consulter les sites suivants : https://fernandawanderley.academia.edu/ et www.iisec.ucb.edu.bo.

 

Jacques Defourny

Jacques Defourny est professeur d’économie à but non lucratif et coopérative, et de systèmes économiques comparés à HEC – École de gestion de l’Université de Liège (Belgique) où il a été jusqu’à récemment directeur du Centre d’économie sociale qu’il a fondé en 1992. J.Defourny est titulaire d’une maîtrise en économie (Université catholique de Louvain, Belgique), d’une maîtrise en administration publique (Cornell University, États-Unis) et d’un doctorat en économie (Université de Liège). Il a été l’un des coordinateurs fondateurs (1996-2001) et le premier président (2002-2010) du réseau international de recherche EMES, aujourd’hui un réseau de premier plan au niveau mondial qui regroupe 14 centres de recherche universitaires et quelque 150 chercheurs individuels travaillant sur l’entreprise sociale, l’entrepreneuriat social, l’économie sociale et solidaire et les questions relatives au tiers secteur dans toutes les régions du monde.

En 2013, J. Defourny a lancé (avec M. Nyssens) le projet “International Comparative Social Enterprise Models” (ICSEM), mené conjointement par plus de 230 chercheurs de 55 pays dans toutes les régions du monde. D’abord prévu sur 5 ans, le projet ICSEM a en fait attiré un nombre croissant de partenaires de recherche ainsi que de nouveaux partenaires de financement qui, tous ensemble, ont généré un flux impressionnant de résultats.

 

Jean-Louis Laville

Jean-Louis Laville est professeur au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) où il est titulaire de la chaire d’économie solidaire.  Il a dirigé pendant de nombreuses années un laboratoire au Centre national de la recherche scientifique en France et il est maintenant chercheur au Collège d’études mondiales, un centre dédié à la recherche mondiale encourageant le dialogue entre le Sud et le Nord, situé à la Maison des sciences de l’homme à Paris. Il est également associé au CRISES (Canada), au Cridis (Louvain-la-Neuve, Belgique) et à l’Universidad Federal de Bahia (UFBA, Brésil).

Il est également membre fondateur de EMES, International Research Network et de Riless (Red de investigatores lationaméricanes de economia sociale y solidaria).

Au début du 21e siècle, il a organisé un réseau multidisciplinaire et international afin de publier dans différentes langues et sur différents continents. Le résultat a été la première collection d’ouvrages présentant les réalités de l’économie sociale et solidaire et des aspects supplémentaires de l'”autre économie” : Dictionnaire de l’autre économie, Paris, Galimard – Diccionario internacional de outra economia, Coimbra et Sao Paulo, Almedina Ediçoes – Diccionario de la otra economía, Buenos Aires : Universidad Nacional de General Sarmiento – Dizionario dell’altra economia, Roma, Sapere 2000, The Human Economy , London, Polity Press.

 

Peter Utting

Peter Utting était le directeur adjoint de l’UNRISD où il a également coordonné des projets de recherche sur la crise financière mondiale, la responsabilité sociale des entreprises, la réglementation des entreprises et le rôle des acteurs de la société civile dans la gouvernance. Il a été chargé de superviser la préparation de plusieurs des rapports phares de l’Institut, notamment “States of Disarray : The Social Effects of Globalization et Visible Hands : Taking Responsibility for Social Development”.

Avant de rejoindre l’UNRISD en 1992, Peter a travaillé pendant 12 ans en Amérique centrale sur toute une série de questions de développement et d’environnement, notamment l’impact social des programmes d’ajustement structurel, la déforestation, la réforme agraire et la sécurité alimentaire. Peter est titulaire d’un doctorat et d’autres diplômes en sociologie et en études du développement. En 2011, il a été chercheur invité à la Munk School of Global Affairs de l’université de Toronto, au Canada.

Après son départ à la retraite, Peter Utting est devenu chercheur associé principal de l’UNRISD en septembre 2014.

 

Sifa Chiyoge

Le Dr Chiyoge B. Sifa est titulaire d’un doctorat en gestion stratégique et a plus de 25 ans d’expérience professionnelle dans les domaines de la communication, de l’aviation, des services humanitaires, de l’université, de l’agriculture et du développement des coopératives en Afrique. Elle a également été conférencière principale et examinatrice dans plusieurs universités africaines. Elle a beaucoup voyagé pour promouvoir l’enseignement supérieur, l’agriculture, le développement des coopératives et le marketing. Elle a en outre été consultante pour diverses organisations locales et internationales, à but lucratif ou non, et pour le gouvernement sur la défense et la réforme des politiques, le développement organisationnel, la transformation des entreprises, la mobilisation des ressources et les instruments financiers alternatifs dans le domaine du développement humain et durable.

Sifa est l’ancienne représentante UE-Afrique des organisations de la société civile (OSC) au sein du Forum politique sur le développement (PFD) de la Commission européenne et l’ancienne représentante des coopératives au Comité économique et social européen – Afrique, Caraïbes et Pacifique – Commission européenne (CESE-ACP-UE), comité de suivi de la CE (Commission européenne), et l’actuelle directrice régionale et PDG de l’Alliance coopérative internationale – Afrique. Elle dirige actuellement le développement et l’opérationnalisation de l’Organisation des Coopératives Agricoles de l’Alliance Africaine, un véhicule permettant aux petits producteurs d’assurer leurs moyens de subsistance et de jouer un rôle plus important pour répondre à la demande croissante de nourriture sur les marchés locaux, nationaux et internationaux, et de contribuer à la réduction de la pauvreté, à la sécurité alimentaire et à l’éradication de la faim.